Les patrons de TPE un peu plus optimistes même si leur situation actuelle est difficile

  • A
  • A
Les patrons de TPE un peu plus optimistes même si leur situation actuelle est difficile
Partagez sur :

L'indice rattaché à l'activité des trois prochains mois grimpe à +8 contre -3 au dernier trimestre 2011, d'après le dernier baromètre Ifop.

Les patrons de petites entreprises croient en l'avenir même si 28% d'entre eux déclarent être "dans une situation préoccupante", d'après le baromètre Ifop réalisé pour Fiducial, avant le second tour de l'élection présidentielle et publié ce lundi. L'indicateur relatif à la situation de leur entreprise au cours des trois derniers mois reste très bas, à -17 contre une moyenne de longue période qui se situe à -10. Certains domaines d'activité sont dans une situation plus difficile que d'autres: "on relève que les secteurs du commerce, des services aux entreprises et de l'hôtellerie sont plus durement impactés par la conjoncture", commentent les auteurs de l'enquête. En revanche, l'indice rattaché à l'activité des trois prochains mois grimpe à +8 contre -3 au dernier trimestre 2011. Les dirigeants de TPE sont d'ailleurs plus nombreux à envisager de nouvelles embauches au cours du deuxième trimestre, l'indicateur correspondant passant de 7 à 11. "Les dirigeants pronostiquent en effet une création nette de +4% (après 0% sur la période janvier-mars), qui devrait concerner plus spécifiquement l'hôtellerie (+8%) et les services aux entreprises (+10%)", souligne l'institut de sondages. Quant au changement de président de la République, le directeur des techniques professionnelles de Fiducial, Jean-Marc Jaumouillé précise que les patrons de TPE ont majoritairement voté pour Nicolas Sarkozy mais "jugeront sur les faits" et "ne demandent qu'à être rassurés et remis en confiance par des actes".