Les ministres des Finances de la zone euro se penchent sur l'aide chypriote

  • A
  • A
Les ministres des Finances de la zone euro se penchent sur l'aide chypriote
Partagez sur :

L'île a sollicité une aide de 17,5 milliards auprès du Fonds monétaire international et de l'Union Européenne.

Les ministres des Finances de la zone Euro doivent se réunir ce lundi à Bruxelles au sujet du soutien financier à Chypre, particulièrement exposée à la crise de la dette souveraine grecque. En juin dernier, le pays a sollicité une aide de 17,5 milliards d'euros auprès du Fonds monétaire international et de l'Union Européenne. Un prêt pour la fin mars ? "Je m'attends à ce que le programme d'aide chypriote soit prêt pour la fin mars", a confié l'un des membres du Conseil européen, Joerg Asmussen au quotidien allemand 'Handelsblatt'. "Il n'était pas possible de le reporter après les élections (...) Si Chypre ne reçoit aucune aide de l'extérieur, le pays s'engouffrera dans l'insolvabilité", a-t-il souligné. Le premier tour de l'élection présidentielle se tient en effet ce week-end. D'après les résultats des sondages, le candidat de la droite, Nicos Anastasiades arrive en tête des intentions de vote.  Lutter contre le blanchiment d'argent Si les ministres des Finances tardent à trouver un accord, "les progrès réalisés au cours de l'année écoulée pour lutter contre la crise européenne, n'auront servi à rien", prévient Joerg Asmussen. Les négociations ont été ralenties, certains Etats membres craignant que l'Ile de Chypre soit devenue un paradis fiscal, en particulier pour les Russes les plus aisés. "Le gouvernement chypriote devra répondre à de strictes exigences", a prévenu Joerg Asmussen. Les ministres des Finances de la zone euro devrait ainsi évoquer la proposition de Chypre, sur la mise en oeuvre d'un audit indépendant chargé d'évaluer si Nicosie applique pleinement sa législation contre le blanchiment d'argent, avait déclaré la semaine dernière un responsable européen.