Les ménages français beaucoup plus nombreux à anticiper une hausse du chômage

  • A
  • A
Les ménages français beaucoup plus nombreux à anticiper une hausse du chômage
Partagez sur :

Ils sont nettement plus nombreux à anticiper une progression du nombre de demandeurs d'emplois au mois de juin...

Si la confiance des ménages se stabilise en juin, ils sont de plus en plus nombreux à anticiper une hausse du chômage au cours des prochains mois. L'indicateur synthétique relatif à leur moral, publié mardi par l'INSEE se situe en effet à 90 comme en mai mais bien en dessous de sa moyenne de longue période (100). En revanche, le sous indicateur relatif aux perspectives d'évolution du chômage passe de 54 en mai à 65 en juin. "Après avoir reculé de 6 points en mai, le solde correspondant bondit de 11 points et se situe sensiblement au-dessus de sa moyenne de long terme", fait remarquer l'institut national de la statistique. Au premier trimestre 2012, le taux de chômage s'est établi à 9,6% en France métropolitaine, d'après les chiffres publiés par l'INSEE, un niveau égal à celui de 1999. Les économistes estiment que la barre des 10% devrait être franchie d'ici la fin de l'année...