Les marchés asiatiques partagés entre l'Europe et la Chine

  • A
  • A
Les marchés asiatiques partagés entre l'Europe et la Chine
Partagez sur :

D'un côté les investisseurs sont rassurés par les propos de Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, de l'autre, ils s'inquiètent de la santé de l'immobilier chinois...

Les Bourses asiatiques entament la semaine en ordre dispersé, les espoirs d'un règlement de la crise européenne contrastant avec des statistiques décevantes venues de Chine ce matin. En l'absence de Tokyo et de Taiwan, fermés pour un jour férié, Hong Kong cède 0,5%, de même que le Shanghai Composite, qui retombe ainsi à son plus bas niveau depuis deux ans... En revanche, Séoul gagne 0,6%, Sydney avance de 0,9%, Bombay rebondit de 1,4% (indice BSE Sensex) et Singapour prend 0,7%. Après les assurances données hier par la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy sur la finalisation d'un plan anti-crise de l'Euro d'ici un mois, l'Euro se redresse de 0,7% à 1,3475$, tandis que le pétrole continue de reprendre de la hauteur à 83,55$ (+0,9%) après avoir regagné 5,5% la semaine dernière. Hier, les chefs d'Etat français et allemand se sont engagés à faire "tout ce qui est nécessaire" pour assurer la liquidité de leurs banques, très exposées aux créances grecques et aux dettes d'autres pays européens en difficulté. En Chine, les investisseurs s'inquiètent pour la santé du marché immobilier, après un article du 'Shanghai Securities News' évoquant le maintien durable de la politique actuelle de resserrement monétaire. De plus, les ventes de logements ont baissé la semaine dernière, une période de vacances généralement propice aux achats immobiliers, rapporte l'agence de presse officielle 'Xinhua'. Cette dernière ajoute qu'une baisse progressive des prix immobiliers est à prévoir en raison de la hausse des stocks et d'un repli du nombre des transactions. Les titres des bancaires et des compagnies foncières chinoises accusent le coup ce matin : à Hong Kong, le titre de la banque Industrial & commercial Bank of China (ICBC) chute de 2,5%, et la foncière China Overseas Land & Investment plonge de 4%, alors que China Vanke perd plus de 3% à Shanghai. Parmi les autres valeurs à suivre ce lundi matin, Samsung Electronics regagne 2,5% et Hanjin Heavy Industries & Construction flambe de 15% à Séoul. A Sydney, le groupe minier Rio Tinto avance de 1,5% et le sidérurgiste OneSteel prend 1,9%, mais BHP Billiton cède 0,3%. Le premier groupe pétrolier chinois Cnooc rebondit de 2,6% à Hong Kong, tandis que dans le secteur de la consommation, Li & Fung, un des principaux fournisseurs de Wal-Mart, gagne 3% et Billabong, le fabricant australien de "surfwear", avance de 0,5%...