Les marchés asiatiques en ordre dispersé

  • A
  • A
Les marchés asiatiques en ordre dispersé
Partagez sur :

Alors que Wall Street est toujours fermé, la séance a été marquée par les décisions des banques centrales du Japon et de l'Inde.

Les marchés asiatiques évoluent en dents de scie ce matin, après des décisions de politique monétaire au Japon et en Inde, et alors que Wall Street reste fermé pour le deuxième jour à cause de l'ouragan Sandy. A Tokyo, l'indice Nikkei, qui progressait de 0,4% en début de séance, perdait 0,98% en clôture, malgré la décision de la Banque du Japon de muscler son programme de rachat d'actifs. A Hong Kong, l'indice Hang Seng cède 0,5% tandis que qu'à Bombay, l'indice BSE Sensex lâche 0,9% après la décision de la banque centrale indienne de laisser inchangés ses taux directeurs. De son côté, le Shanghai Composite gagne 0,2%, Taiwan prend 1,2% et Séoul avance de 0,4%, tandis que Sydney prend 0,2% et Singapour grappille 0,1%. Soutien de la BoJ L'actualité asiatique est marquée ce matin par les décisions des banques centrales japonaise et indienne. Face à la dégradation de la conjoncture, la BoJ va augmenter de 11.000 milliards de yens (138 milliards de dollars) son programme de rachat d'actifs pour le porter à 66.000 milliards de yens (environ 831 milliards de dollars). Ce matin, le Japon a publié une chute inattendue de 4,1% de la production industrielle en septembre par rapport à août, qui fait craindre un retour en récession pour l'économie nipponne. Pour sa part, la banque de réserve indienne (RBI) a abaissé le taux de réserves obligatoires des banques, mais n'a pas baissé son taux directeur (actuellement à 8%) en raison du danger de l'inflation, qui frôle les 8% en Inde. L'ouragan Sandy : 20 milliards de dollars de dégâts Les investisseurs continuent en outre de surveiller de près la situation aux Etats-Unis, où les marchés financiers restent fermés pour la deuxième journée consécutive. L'ouragan Sandy, qui balaie depuis hier la façade Est des Etats-Unis et du Canada, pourrait faire 20 milliards de dollars de dégâts, selon Eqecat Inc., une compagnie spécialisée dans la gestion des risques. Face à ces incertitudes, les "futures" américains pointent en baisse à Tokyo ce matin : -0,7% pour le S&P 500, -0,8% pour le Nasdaq et -0,6% pour le Dow Jones. Le contrat à terme sur le baril de pétrole WTI baisse de 0,3% à 85,26$, tandis que le contrat à terme sur l'essence aux Etats-Unis cède 0,8%.