Les loyers baissent en France, même à Paris

  • A
  • A
Les loyers baissent en France, même à Paris
Partagez sur :

Les prix ont reculé de plus de 2% sur un an dans la capitale...

Les loyers reculent en France, y compris à Paris et dans les grandes métropoles régionales. Selon les dernières données publiées par l'institut Clameur, ils ont augmenté de 0,1 %, en rythme annuel à fin ao�"t, "alors que dans le même temps, la progression des prix à la consommation a été estimée à 1% par l'Insee". En 2012, à la même époque, les loyers de marché augmentaient de 1.2 %, pour des prix à la consommation en hausse de 2.1 %, précise l'étude, qui se base sur les données d'une trentaine d'agences ou de promoteurs. Ainsi, les prix à la location ont reculé de 2% à Paris en rythme annuel, de 2,2% à Nice, et même de 2,8% à Lille. Montpellier affiche une baisse de 1,3%, comme Bordeaux. La baisse est plus limitée pour le Mans (-0,4%), Le Havre (-0,9%) ou Rennes (-0,8%). Demande déprimée Le marché locatif privé "doit ainsi composer avec une demande particulièrement déprimée par la montée du chômage et les incertitudes sur le pouvoir d'achat. Et il est déstabilisé par des annonces et des décisions publiques qui bouleversent les projets des investisseurs et des propriétaires bailleurs et finissent par renforcer le déséquilibre des marchés", analyse Michel Mouillart, professeur d'économie à l'Université Paris Ouest. Depuis 2006, "les loyers de marché augmentent moins vite que l'inflation. Et alors qu'habituellement le marché fait preuve de dynamisme durant les mois d'été, les évolutions des loyers qui se constatent n'engagent pas à l'optimisme", ajoute-t-il. Au final, dans 40 % des villes de plus de 146.000 habitants suivies par Clameur depuis 2000, les loyers de marché baissent depuis le début de l'année 2013. Et dans 40 % encore, les loyers progressent moins vite que l'inflation.