Les locataires s'inquiètent de la pénurie de logements

  • A
  • A
Les locataires s'inquiètent de la pénurie de logements
Partagez sur :

Et 69 % d'entre eux déclarent être contraints de réduire d'autres postes de dépenses pour préserver leur budget logement

Le logement arrive en 3ème position des préoccupations actuelles des Français, après le travail, la santé et avant la sécurité, d'après un sondage de l'IFOP pour l'association Pulse sur "les attentes des Français en matière de logement". Et les locataires sont en première ligne... En quelques années, le malaise des classes moyennes face au logement s'est accentué, opposant une demande locative en croissance exponentielle à une offre de logements à loyer abordable structurellement faible. Par ailleurs, l'augmentation continue des prix de l'immobilier limite de plus en plus les possibilités d'accéder à la propriété. Plus de deux tiers des locataires (69 %) déclarent être contraints de réduire d'autres postes de dépenses pour préserver le poste 'logement'. De 74 à 81% des locataires estiment que les niveaux de loyers sont trop élevés. Cette proportion impacte la consommation des ménages et par voie de conséquence la croissance économique du pays et les recettes de TVA. La réalité de la préoccupation 'logement' est incontestable : 75% des locataires envisageraient de changer d'habitation, dont 66% d'entre eux d'ici 1 à 3 ans. La majorité des ménages en serait dissuadée. En, effet, 3 Français sur 4 pensent que trouver un logement remplissant leurs principaux critères de choix -superficie, loyer, qualité de vie- est difficile. L'inertie du marché locatif perçue par les locataires traduit une résignation non moins ancrée. Environ 63% d'entre eux affirment avoir déjà renoncé à s'installer dans une commune ou un quartier à cause du prix des loyers... tandis que 51% estiment que la question du logement est un facteur dissuasif pour changer de lieu de travail ou de région.