Les intempéries ont déjà causé au moins 500 millions d'euros de pertes agricoles

  • A
  • A
Les intempéries ont déjà causé au moins 500 millions d'euros de pertes agricoles
Partagez sur :

D'après les estimations de la FNSEA...

Le bilan des intempéries est déjà très lourd pour les agriculteurs... "Les dégâts pourraient se monter à plus de 500 millions d'euros : il y a près de 300.000 hectares en France aujourd'hui détruits ou qui n'ont pas pu être semés", a déclaré ce jeudi matin sur Europe 1, le président de la FNSEA, Xavier Beulin. A ce montant, il faudra ajouter "les pertes de fonds", a précisé le leader du premier syndicat de la profession. "La récolte actuelle évidemment est complètement détruite ; celle à venir et les deux prochaines pourraient être également compromises", a-t-il expliqué. Appel à la solidarité nationale Pour faire face à ces pertes, la FNSEA va faire appel à la solidarité nationale "à travers l'Etat, le fonds des calamités agricoles, les assureurs également". Pour mémoire, après reconnaissance d'une calamité agricole par le ministre en charge de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, le fonds indemnise les exploitations sinistrées. Ces indemnités couvrent en moyenne 30% des dommages. Des dispositifs prévventifs Xavier Beulin en appelle à la mise en place de dispositifs de gestions des risques, au niveau européen, à l'image de ce qui se passe aux Etats-Unis, avec des contrats du type "assurance automobile". "Pour l'agriculture, vu la masse des dégâts qui peuvent être concernés par des éléments exceptionnels, il faut une réassurance publique, c'est là où l'Europe et les Etats membres, la France en l'occurrence, doivent apporter leur contribution", estime Xavier Beulin.