Les indemnités chômage des cadres prises pour cible

  • A
  • A
Les indemnités chômage des cadres prises pour cible
Partagez sur :

Dans un rapport 'coup de poing', la Cour des Comptes a donné hier de nombreuses pistes...

Quelles solutions pour sauver le système de l'assurance-chômage, dont le déficit atteindra cette année 5 milliards d'euros et la dette 18 milliards ? Dans un rapport 'coup de poing', la Cour des Comptes a donné hier de nombreuses pistes, mais l'une d'entre elles fait couler plus d'encre que les autres ce matin... La Cour relève en effet que les indemnités de chômage sont trop favorables en France, notamment pour les salaires élevés. Les magistrats de la rue Cambon conseillent dans la foulée de "mettre en place un taux de remplacement décroissant des prestations pour les niveaux d'indemnisation les plus élevés, à l'image de ce qui existe dans la ­plupart des pays européens". En d'autres termes, les cadres pourraient être les premières victimes en cas de remise à plat du système d'assurance-chômage... La Cour des Comptes appelle d'ailleurs de ses voeux une remise à plat l'ensemble du système, et regrette que jusqu'ici, "une réflexion n'ait pas été véritablement menée sur l'adaptation du dispositif à une augmentation du chômage dans la durée". Ce matin, le ministre du travail Michel Sapin a réagi avec prudence à ces critiques : sur les ondes de 'RTL', il a cependant estimé qu'il "faudra prendre des mesures" sur le régime des indemnités chômage, tout en soulignant "qu'un système d'indemnisation chômage soit déficitaire dans une période de gros chômage, c'est la nature des choses"... M. Sapin a appelé les partenaires sociaux, "seuls gestionnaires du dispositif", à mener des négociations pour "trouver des solutions qui permettent de revenir à un déficit raisonnable en période de chômage". Au plus tard à l'automne Or jusqu'ici, les partenaires sociaux, qui viennent de boucler un accord difficile sur la 'flexisécurité' de l'emploi, ne se sont pas montrés pressés d'ouvrir des discussions de fond sur la refonte du régime de l'assurance-chômage... Ils y seront pourtant forcés au plus tard à l'automne prochain, l'actuelle convention d'assurance-chômage, négociée fin 2011, arrivant à son terme le 31 décembre. Ils auront alors à leur disposition la liste de 26 propositions de la Cour des Comptes, qui comprend, outre une réforme de l'indemnisation des cadres, une refonte du régime des intermittents du spectacle (déficitaire de 1 MdE par an), et de celui des intérimaires (1,7 MdE de déficit annuel). En outre, les paramètres de calcul de la durée de l'indemnisation sont aussi dans le collimateur de la Cour, qui relève qu'ils sont parmi les plus généreux d'Europe... Avoir travaillé quatre mois sur une période de référence de 28 mois suffit ainsi à donner droit à des indemnisations sur une durée pouvant atteindre deux ans.