Les Grecs manifestent une nouvelle fois contre l'austérité

  • A
  • A
Les Grecs manifestent une nouvelle fois contre l'austérité
Partagez sur :

Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues d'Athènes...

Nouvelle manifestation contre l'austérité en Grèce ce mercredi... Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues d'Athènes pour protester contre les baisses de salaires et les hausses d'impôt. Une journée de grève nationale avec écoles fermées, service minimum dans les hôpitaux et ferries cloués au port. Environ 60.000 participants ont pris part à une manifestation anti-austérité, la plus grande depuis le début de l'année en Grèce, et ont marché en direction de la place Syntagma, face au Parlement. Les deux principaux syndicats grecs, qui représentent quelque 2,5 millions d'employés et de fonctionnaires, ont appelé à une grève de 24 heures pour tenter de convaincre le gouvernement d'Antonis Samaras de renoncer à une politique de rigueur qu'ils accusent d'aggraver les maux du pays. Chômage à 27% "La grève d'aujourd'hui est une nouvelle initiative pour nous débarrasser du plan de sauvetage et de tous ceux qui profitent du peuple et ne nous apportent que la misère", a résumé Ilias Iliopoulos, secrétaire-général de l'ADEDY. "On est tout près d'une explosion sociale", a-t-il assuré à Reuters alors que des hélicoptères de la police survolaient le cortège. Les efforts du gouvernement grec pour répondre aux demandes de ses créanciers internationaux - Union européenne et Fonds monétaire international - l'ont conduit à adopter une ligne dure face aux grévistes, invoquant à deux reprises cette année une loi d'urgence pour ordonner à des marins et à des employés du métro de reprendre le travail. Les mouvements sociaux se sont cependant intensifié ces dernières semaines : les Grecs sont étouffés par un chômage qui dépasse les 27% de la population active et que le produit intérieur brut a été amputé d'un quart depuis le début de la crise.