Les Français sont les Européens les plus enclins à partir en vacances d'été !

  • A
  • A
Les Français sont les Européens les plus enclins à partir en vacances d'été !
Partagez sur :

Les intentions de départ sont à leur plus bas niveau, d'après le baromètre Ipsos pour Eruop Assistance, réalisé depuis 2005.

Les intentions de départ des Européens pour les vacances de cet été n'ont jamais atteint un niveau si bas... Seulement 58% disent envisager de partir (66% en 2011) entre le mois de juin et de septembre, montre le dernier baromètre Ipsos/Europ Assistance. A l'inverse, 39% pensent qu'ils ne prendront pas de congés (+7 points par rapport à l'année dernière). Sans surprise, ce sont les pays les plus touchés par la crise qui présentent les plus forts replis d'intention de départ : -14 points pour les Espagnols (51%) -15 points pour les Italiens (63%) et -10 points pour les Britanniques (51%). A noter que le taux des Romains historiquement élevé, reste sur de hauts niveaux. Les Français s'en sortent plutôt bien : 70% des personnes interrogées ont l'intention de partir (- 2 points). Ils sont même les Européens les plus enclins à prendre des vacances estivales ! Les Européens ne semblent pas prêt à rogner à tout prix sur leur budget vacances, préférant faire des économies sur d'autres postes. Ils sont en effet, 13% à avoir l'intention de le réduire contre 17% pour l'habillement et 14% pour "les jeux, les produits technologiques ou culturels". D'ailleurs, 42% déclarent qu'en période de crise, les vacances d'été sont un poste sur lequel ils veulent faire "des économies limitées" et 32% n'y toucheront pas. Seulement 7% y renonceront totalement et 11% réaliseront des économies "significatives sur ce poste". Ainsi, le budget vacances des Européens qui ont l'intention de partir se maintient à un niveau stable par rapport à 2011, se situant à 2.125 euros.