Les Français pas à une contradiction près sur l'euro

  • A
  • A
Les Français pas à une contradiction près sur l'euro
Partagez sur :

S'ils défendent la monnaie unique, 65% d'entre eux jugent que l'UE est responsable des mesures d'austérité prises pour redresser les comptes publics...

Le dernier sondage Eurobaromètre, réalisé pour la Commission européenne, met en avant les contradictions des Français. Selon cette étude, 65% d'entre eux jugent que l'UE est responsable des mesures d'austérité prises pour redresser les comptes publics. Par ailleurs, elle ne protège pas à leurs yeux des effets négatifs de la mondialisation, soit un score 11 points au-dessus de la moyenne européenne. Et les Français ne sont décidément pas en accord avec l'Union, 56% se montrant pessimistes pour son avenir, contre une moyenne européenne fixée à 43%. Favorables à la monnaie Pourtant, ils défendent la monnaie unique : 63% se déclarent favorables à l'euro, un chiffre cette fois identique à la moyenne européenne, alors que c'est au nom de la sauvegarde de la monnaie unique que ses Etats membres ont mis en place des programmes de réduction des dépenses publiques. Toujours selon Eurobaromètre, les Français sont 61% à penser que la France ne ferait pas mieux si elle sortait de l'UE. Ils veulent très majoritairement, à 77%, approfondir l'intégration avec une politique de sécurité et de défense commune. Pas de sortie Ces résultats font écho à ceux d'un sondage TNS Sofres pour 'Le Monde', France Info et Canal+ publié le 12 février, qui montrait que les Français n'adhèrent pas aux propositions de Marine Le Pen. La président du Front national, dont le parti fait une percée à quelques semaines des municipales dans les sondages, milite en effet pour la sortie de l'euro. Dans cette étude, 64% se disent opposés à cette hypothèse, contre 29% qui pensent le contraire.