Les Français ne veulent pas d'une baisse du SMIC pour encourager les embauches

  • A
  • A
Les Français ne veulent pas d'une baisse du SMIC pour encourager les embauches
Partagez sur :

En revanche, ils sont plutôt favorables à une baisse de la fiscalité pesant sur les entreprises///

Si le moral des Français demeure à un faible niveau, il connaît toutefois une légère embellie, l'indice correspondant passant de -56 en avril à -46 en juin, d'après le baromètre BVA réalisé pour 'Challenges', 'BFM Télé' et 'BFM Radio'. Les sympathisants de gauche sont plus nombreux à se dire optimistes (56%) que ceux de droite (94%) et les personnes sans attache partisane (82%). Quant à l'attitude de François Hollande à l'égard des entreprises, 51% pensent qu'elle n'est "ni plus ni moins favorable qu'avant, alors que ceux qui ont le sentiment qu'elle est depuis peu "plus favorable qu'auparavant" sont presque deux fois plus nombreux (31% contre 17%) que ceux qui jugent à l'inverse qu'elle serait "moins favorable qu'auparavant aux entreprises", souligne l'institut de sondages. Les Français ne veulent pas de baisse du SMIC Pour améliorer la situation économique de la France et permettre aux entreprises d'embauches à nouveau, les personnes interrogées plébiscitent un allègement de la fiscalité des charges patronales sur les salaires (54%). Ils sont également plutôt favorables à des mesures pour les PME (52%) et un allègement globale de la fiscalité pesant sur les entreprises (47%). En revanche, la mesure visant à abaisser le niveau du salaire minimum pour faciliter les recrutements comme le recommande l'OCDE par exemple, n'est soutenue que par 7% des personnes interrogées...