Les Français génèrent 2,5 tonnes d'équivalent CO2 par personne chaque année

  • A
  • A
Les Français génèrent 2,5 tonnes d'équivalent CO2 par personne chaque année
Partagez sur :

Un chiffre très élevé, mais qui a nettement baissé d'après l'Insee, puisqu'il s'élevait à 2,9 tonnes en 1980...

Chaque année, la consommation des ménages français en combustibles génère 2,5 tonnes d'équivalent CO2 par personne. Un chiffre très élevé, mais qui a nettement baissé d'après l'Insee, puisqu'il s'élevait à 2,9 tonnes en 1980. Ces émissions ont été calculées en prenant en compte la seule consommation des ménages en combustibles (charbon, fioul, gaz naturel, essence...), mais en étendant ses conséquences à l'ensemble des gaz à effet de serre (GES) visés par le protocole de Kyoto, détaille l'Institut de la statistique. Fin du charbon La source de ces émissions de gaz à effet de serre a évolué en 30 ans. "Durant la première moitié des années 1980, sur les 2,9 tonnes d'équivalent CO2 émises chaque année par les ménages, du fait de leur consommation de combustibles, 59% étaient liées au logement, pour son chauffage notamment, et 41 % au transport individuel", explique l'Insee. Le charbon en particulier générait encore 14 % des émissions. Depuis, les émissions de GES liées aux combustibles de chauffage sont passées de 1,7 tonne d'équivalent CO2 par personne à 1,2 tonne à la fin des années 2000, et le charbon a été abandonné. Au final, les émissions liées au logement des Français sont devenues minoritaires, à 47%, "leur part baissant plus entre 1980 et 2010 que le poids du logement en termes de dépenses de combustibles", explique l'institut de la statistique. Plus de voitures A la place, c'est l'automobile qui a "nourri" la pollution. Le transport individuel a fait passer  de 1,2 à 1,3 tonne d'équivalent CO2 par personne les émissions entre le début des années 1980 et la fin des années 2000. Le gazole s'est progressivement imposé comme premier carburant pour l'automobile et comme principal émetteur de GES : il représentait 32% des émissions entre 2005 et 2010 contre 4% entre 1980 et 1985... L'étude de l'Insee montre également que depuis 30 ans, les ménages ont abandonné le charbon ou le super plombé, pour redécouvrir le bois ou augmenter leur consommation d'autres produits (gazole, biocarburants, gaz naturel). De quoi faire baisser nettement les émissions de GES : en 1980 les ménages émettaient 294 kg d'équivalent CO2 par MWh consommé, ils en émettaient 259 kg en 2010...