Les Français favorables à l'ouverture du marché ferroviaire

  • A
  • A
Les Français favorables à l'ouverture du marché ferroviaire
Partagez sur :

Au moment où un nouvel acteur entre sur le marché le 11 décembre prochain...

Alors que la SNCF fait une nouvelle fois la une de l'actualité, le syndicat de conducteurs CFDT-Fgaac ayant déposé un préavis de grève pour tous les week-end de décembre, les Français sont plutôt favorables à l'arrivée de nouveaux acteurs sur le marché ferroviaire... Ils sont en effet 70% à approuver l'ouverture de lignes internationales et de trains régionaux et 67% à valider "l'ouverture des marchés anciennement monopolistiques en général", montre un sondage CSA publié lundi et réalisé pour l'Association française du rail (Arfa). Cette envie d'ouverture à la concurrence s'explique par une certaine déception de l'offre proposée par la SNCF, même si 60% de Français sont satisfaits (seulement 11% de "très satisfaits"). L'insatisfaction reste malgré tout élevée notamment chez la clientèle régulière (43%). Retards, grèves et prix des billets sont les principaux vecteurs de mécontentement. Si les Français sont favorables à l'arrivée de nouveaux acteurs, ces derniers devront gagner leur confiance, surtout s'ils sont privés, souligne encore le sondage. Ils accusent un sérieux retard en la matière sur la SNCF pourtant critiquée. Elle est "aujourd'hui presque seule dépositaire du service ferroviaire dans l'imaginaire des Français", explique l'institut CSA. Dans quelques jours, la SNCF devra d'ailleurs composer avec un nouvel entrant. L'entreprise italienne Trenitalia et française Veolia Transdev débuteront leur activité à partir du 11 décembre. Basé à Paris et Venise, Thello assurera chaque jour des liaisons entre Paris/Dijon et les principales villes du Nord de l'Italie.