Les Français, champions de la démotivation au travail

  • A
  • A
Les Français, champions de la démotivation au travail
Partagez sur :

Seuls 7% d'entre eux se disent vraiment motivés au travail...

Les salariés français battent tous les record de démotivation... La 6ème vague du Baromètre Ipsos Edenred a comparé leur état d'esprit avec quelques-uns de leurs voisins européens. Et il en ressort que les Français sont les plus fâchés avec le bureau... 40% d'entre eux se disent démotivés et seuls 7% "vraiment motivés". Ils sont 74% à se dire satisfaits de leur travail en Allemagne, 77% en Belgique et 63% en Grande-Bretagne... Les cadres se déclarent particulièrement sous pression : 42% d'entre eux attribuent ainsi une note de 8 à 10 à leur niveau de stress (38% dans le public et 43% dans le privé). "Ils sont de même 51% à penser 'consacrer trop de temps à leur travail' (+14) alors qu'en parallèle, seuls 59% se disent satisfaits de la reconnaissance (43% parmi ceux du secteur public)", note Ipsos. Le salaire reste la priorité numéro un des Français, à 52%, devant le temps consacré au travail (18%) ou le maintien de l'emploi (29%). Une réponse à contre-courant, alors que grimpe la crainte du chômage. Ainsi, 55% des Espagnols citent placent l'emploi en tête de leurs préoccupations. Paradoxe de cette étude : 86% des Français se disent "heureux dans leur travail" et "fiers de leur travail". "La charge affective associée au travail en France demeure très forte", relève Ipsos...