Les femmes connaissent davantage le temps partiel subi

  • A
  • A
Les femmes connaissent davantage le temps partiel subi
Partagez sur :

Surtout quand elles ont des enfants à charge...

Moins de diplôme, des enfants à charge... Les femmes françaises connaissent davantage le temps partiel subi, indique vendredi une étude de l'Insee. Tous sexes confondus, parmi les personnes qui travaillent, 17% occupent un emploi à temps partiel, qu'il soit, le plus souvent, choisi (70%) ou, parfois, subi (30%). Selon les statistiques de l'institut, 30% des femmes travaillent à temps partiel, et parmi elles 30% ne l'ont pas choisi, contre 6% des hommes (34% à temps partiel subi). Temps partiel subi Avant 40 ans, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à accepter un emploi à temps partiel, avec 21 points d'écart entre les deux sexes. Et ce fossé se creuse encore plus (30 points) si la femme est peu ou pas diplômée. "Parmi les femmes sans diplôme travaillant à temps partiel, deux tiers auraient préféré occuper un emploi à temps plein mais n'en ont pas trouvé", note l'Insee. Enfants à charge L'arrivée d'un enfant marque encore plus une différence : devenus pères, les hommes sont encore moins employés à temps partiel, avec une proportion qui tombe de 7% à 4%. A l'inverse, chez les femmes, la proportion bondit de 17% à 34% après une naissance. L'Insee note que la majorité des femmes préféreraient un poste à temps plein, et que pour les femmes les moins diplômées cette situation est souvent forcée : "dans plus de la moitié des cas pour celles qui n'ont pas le baccalauréat, contre moins d'un cas sur quatre parmi les titulaires d'un diplôme du supérieur"...