Les Eurobonds, François Hollande n'en démord pas

  • A
  • A
Les Eurobonds, François Hollande n'en démord pas
Partagez sur :

"Je considère que ça doit être une perspective, pas à dix ans", a déclaré le président français à l'issue du sommet franco-germano-italo-espagnol à Rome...

François Hollande a profité du mini-sommet organisé à Rome pour plaider une nouvelle fois la cause des Eurobonds, ces obligations qui divisent les dirigeants européens... "Les Eurobonds, je considère que ça doit être une perspective, pas à dix ans", a déclaré le président français à la presse à l'issue du sommet franco-germano-italo-espagnol à Rome. A ses yeux, "les Eurobonds seront un instrument utile pour l'Europe et je continuerai à travailler dans ce sens", a-t-il insisté. Il a estimé que les abandons de souveraineté, que suppose le renforcement de l'intégration politique européenne, devaient être effectués en fonction du renforcement de la solidarité entre les membres de l'UE. Une déclaration qui intervient alors que Paris a mis de l'eau dans son vin concernant la création des fameuses Euro-obligations... Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a ainsi reconnu jeudi qu'il faudrait "plusieurs années" avant de pouvoir mutualiser les dettes des pays européens, dans un entretien publié par l'hebdomadaire allemand 'Die Zeit'. Une concession de taille faite à Angela Merkel, qui s'oppose farouchement à une telle mesure avant d'avoir atteint un plus haut niveau d'intégration budgétaire et politique entre les membres de la zone Euro...