Les Etats-Unis demandent la suspension des vols pour les Boeing 787

  • A
  • A
Les Etats-Unis demandent la suspension des vols pour les Boeing 787
Partagez sur :

La Federal Aviation Authority est en train de se pencher sur les défaillances de batteries...

L'ensemble de la flotte mondiale des Boeing 787 Dreamliner devrait être clouée au sol... Les autorités aériennes américaines ont ainsi demandé à leur tour à toutes les compagnies faisant voler des B-787 de suspendre leurs vols en attendant de régler les problèmes techniques, à commencer par les défaillances de batteries. La défaillance des batteries pointée du doigt La Federal Aviation Authority (FAA) cible plus particulièrement la défaillance de ces batteries lithium-ion (deux débuts de combustion en quelques jours), qui pourraient selon elle endommager les systèmes et les structures critiques du 787, voire provoquer un incendie, si elles ne sont pas corrigées... La FAA estime que les compagnies aériennes devront démontrer la fiabilité de ces batteries avant que les vols ne puissent reprendre et a dit travailler avec Boeing pour y parvenir "aussi vite que possible". L'appel du régulateur américain intervient alors que plusieurs autres pays ont également cloué au sol les B-787 : le Japon, l'Inde et le Chili ont annoncé depuis hier que leurs compagnies ne feraient plus voler ces appareils avant d'avoir réglé les problèmes techniques. La direction de Boeing, dont le cours de Bourse a encore chuté de 3,5% hier soir en clôture à Wall Street, a réagi cette nuit en affirmant être prêt à mettre à la disposition de l'administration "toutes les ressources de la compagnie" pour trouver des réponses. Mis en service fin 2011 avec trois ans et demi de retard, le Dreamliner, dont la conception fait appel à de nombreux matériaux composites, a été livré à une cinquantaine d'exemplaires dans le monde, et a été commandé à environ 800 exemplaires supplémentaires. Plusieurs incidents Mais depuis deux semaines, l'appareil a donc traversé une série noire d'avaries qui ont frappé les compagnies japonaises Japan Airlines et ANA. Outre deux incendies de batterie, des B-787 ont connu deux fuites de kérosène, un problème de câblage électrique, un "bug" informatique dans le système de freinage et un pare-brise de cockpit fêlé ! Après le deuxième incident de batterie, survenu hier matin, Japan Airlines et ANA ont ainsi été les premières à annoncer la suspension de vol de leur flotte de Dreamliners (17 appareils pour ANA et 7 pour JAL). Aux Etats-Unis, seule United Airlines possède des B-787 en activité, et a indiqué qu'elle se conformerait dès aujourd'hui à la recommandation de la FAA. En Inde et au Chili, les compagnies aériennes LAN Airlines et Air India ont aussi annoncé qu'elles cessaient leurs vols de B-787 en attendant de régler les problèmes techniques. En Europe, la compagnie polonaise LOT, seule à utiliser pour le moment le Dreamliner, devrait également cesser temporairement ses vols, selon des informations de presse...