Les écarts de performances entre la France et l'Allemagne se creusent, prévient Markit

  • A
  • A
Les écarts de performances entre la France et l'Allemagne se creusent, prévient Markit
Partagez sur :

L'Allemagne fait de plus en plus cavalier seul...

A l'exception du mois de janvier 2012, l'activité globale en zone euro n'a cessé de reculer au cours des 18 derniers mois, souligne l'enquête PMI Markit publiée ce jeudi. L'indice flash pour la zone euro est tombé ainsi à 47.3 en février contre 48.6 un mois plus tôt. De fortes disparités entre les pays, forte contraction en France "Le recul de l'activité s'accélère tant dans l'industrie manufacturière que dans le secteur des services, mais les divergences de tendances restent marquées entre les différents pays", ajoute l'institut. En Allemagne, l'activité globale continue de progresser pour le troisième mois consécutif alors que la France enregistre de nouveau une forte contraction, à tel point que l'écart de performance entre les deux pays est le plus important enregistré depuis le début de l'enquête en 1998 ! L'indice Flash s'est replié de 42.7 en janvier à à 42.3 en février, sur un plus bas de 47 mois. "La baisse globale de l'activité dans la périphérie (de la zone euro, ndlr) est cependant moins soutenue que celle observée en France", constate même PMI Markit. Les prestataires de service plus vulnérables L'institut PMI Markit observe une baisse accrue des nouveaux contrats dans le secteur des services dont les effets ont été en partie limités par une contraction moins forte des nouvelles commandes dans le secteur manufacturier. "Ces divergences de tendances entre les deux secteurs s'expliquent par la plus grande vulnérabilité des prestataires de services à la faiblesse de la demande intérieure, ainsi que par une hausse des exportations dans l'industrie manufacturière", expliquent les auteurs de l'étude.