Les e-commerçants français subissent plus de fraude en ligne que leurs voisins européens

  • A
  • A
Les e-commerçants français subissent plus de fraude en ligne que leurs voisins européens
Partagez sur :

Pour eux, la perte de chiffre d'affaires estimée s'élève à 1,4% du montant total des transactions sans carte...

Toutes les études le montrent : le e-commerce séduit de plus en plus de consommateurs. D'après une étude publiée mardi par la société Ogone, qui appartient au groupe Ingenico, les ventes en ligne ont progressé de 7,0% en 2012 pour atteindre 3,6 milliards d'euros en 2012 en France. Mais ce succès implique aussi des risques, avec une importante fraude en ligne. Selon ce document, les Français sont même les plus touchés en Europe, en Allemagne, Royaume-Uni, Belgique et aux Pays-Bas. Perte de 1,4% du CA Les commerçants qui ont subi ce type de transaction frauduleuse ont enregistré une perte de chiffre d'affaires est estimée à 1,4% du montant total des transactions sans carte (contre 0,6% pour la moyenne européenne). Lutter contre le phénomène devient donc une prioirité pour les commerçants français. "Ils estiment que tout outil se doit au moins d'intégrer l'authentification du client via le système 3-D Secure (qui permet d'authentifier les titulaires de cartes bancaires, Ndlr), ainsi que la possibilité de contrôler qui achète leurs produits et services (via le blocage de certains pays et le contrôle de l'identité du client)", estime Ogone.