Les députés adoptent le traité budgétaire européen

  • A
  • A
Les députés adoptent le traité budgétaire européen
Partagez sur :

Le projet de loi qui autorise la ratification du fameux TSCG a été adopté par 477 voix contre 70...

Le traité budgétaire européen a obtenu ce mardi le feu vert des députés, par 477 voix contre 70... Le détail du vote fait apparaître 568 votants, sur les 578 que compte l'Assemblé, et 547 suffrages exprimés. La majorité absolue était de 274. "Cette majorité ample donnera à la France une capacité pour faire entendre sa voix supplémentaire, c'est-à-dire nous permettra d'avancer sur la réorientation de l'Europe que j'ai engagée depuis mon élection", a déclaré François Hollande, en marge de la réception du chancelier autrichien, Werner Faymann. Pourtant, dans le camp du chef de l'Etat, vingt députés socialistes ont refusé de se soumettre à la discipline de vote exigée par l'exécutif, tandis que neuf se sont abstenus, et au final, la gauche rassemble 282 voix... de quoi permettre néanmoins la ratification du texte sans les voix de l'UMP, dont 167 élus ont voté pour, 17 contre et six se sont abstenus. Moins de poids au Sénat Demain mercredi, ce sera au tour du Sénat de se lancer dans l'examen ce projet de loi de ratification. Le texte sera définitivement adopté dans la foulée par le Parlement français. Les voix du centre et de la droite auront cette fois beaucoup plus de poids, puisque la gauche dispose d'une plus faible majorité au sein de la chambre haute. Signé début mars 2012 à Bruxelles par Nicolas Sarkozy, le TSCG avait à l'époque subi de nombreuses critiques de la gauche, y compris de François Hollande, alors candidat à l'élection présidentielle. Le texte a été, depuis son élection en mai, complété par un "pacte européen pour la croissance et pour l'emploi" qui prévoit la mobilisation de 120 milliards d'euros mais ne modifie pas le coeur du traité.