Les créations d'emplois au point mort au troisième trimestre

  • A
  • A
Les créations d'emplois au point mort au troisième trimestre
Partagez sur :

L'intérim, indicateur avancé du marché de l'emploi, recule...

L'emploi salarié en France est resté stable au troisième trimestre, d'après les données publiées ce jeudi par l'INSEE qui recense seulement 3.600 créations de postes contre 53.600 nouveaux emplois au second trimestre (33.300 en première estimation). Sur un an, l'emploi salarié dans les secteurs principalement marchands affiche une progression de 1,2%. L'institut national de la statistique observe un net ralentissement dans le tertiaire où sont comptabilisés les emplois intérimaires, avec à peine 5.000 créations de postes contre 57.900 au cours des trois mois précédents. Quant à l'intérim, qui constitue un indicateur avancé du marché de l'emploi, il recule nettement au troisième trimestre, avec 16.000 destructions de postes contre 1.500 créations au second trimestre. Sur un an, il comptabilise cependant 186.000 nouveaux emplois... L'industrie subit elle aussi d'importantes pertes d'emplois sur la période par rapport au trimestre précédent (-4.600 postes contre -400 postes). En revanche, le secteur de la construction évolue à contre courant en créant presque autant d'emplois qu'il en a perdu au trimestre précédent (3.100 après 3.900 pertes). A titre de comparaison, Pôle Emploi a également fait état d'une stabilisation des créations de postes sur la période.