Les conflits ne pèseront pas sur les livraisons de pétrole à court terme, selon l'AIE

  • A
  • A
Les conflits ne pèseront pas sur les livraisons de pétrole à court terme, selon l'AIE
Partagez sur :

Le marché reste bien approvisionné notamment grâce à une forte augmentation de la production en Amérique du Nord.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) vient d'abaisser ses prévisions de croissance concernant la demande pétrolière pour 2014. Elle estime par ailleurs que les conditions d'approvisionnement sont bonnes, malgré le contexte géopolitique tendu. Prévisions de croissance faibles Dans son rapport mensuel, l'agence basée à Paris indique tabler sur une croissance de la consommation d'or noir de 1 million de barils par jour cette année (soit 180.000 bj de moins que précédemment estimé). Cette baisse s'explique par une demande plus faible qu'attendu au deuxième trimestre, et des prévisions de croissance mondiale moins fortes qu'anticipées précédemment par le FMI. La croissance de la consommation d'or noir devrait ensuite accélérer à 1,3 mbj l'an prochain, précise l'AIE. Pas de hausse des cours en vue "Malgré les conflits armés en Libye, en Irak et en Ukraine, le marché pétrolier paraît mieux approvisionné que prévu", grâce notamment à la forte augmentation de la production en Amérique du Nord, ajoute l'organisation dans son rapport. Concernant la Russie, "les sanctions américaines et européennes affectant le secteur pétrolier ne constituent pas non plus un réel facteur de soutien pour les marchés. Il existe un consensus dans le secteur pour dire que les sanctions n'auront pas à court terme d'impact notable sur les livraisons", souligne l'AIE.