Les chèques resto, nouvel outil pour blanchir de l'argent

  • A
  • A
Les chèques resto, nouvel outil pour blanchir de l'argent
Partagez sur :

Tracfin, l'organisme en charge de la lutte contre le blanchiment d'argent, a repéré plusieurs mouvements suspects...

Environ 10 millions d'euros blanchis en neuf mois grâce à des chèques restaurant... 'Le Parisien' révèle ce vendredi que les "tickets resto" sont le dernier outil à la mode pour recycler de l'agent sale : en �?le-de-France, un réseau dressé à partir de plusieurs restaurants chinois aurait été repéré et signalé au Parquet de Versailles, après avoir blanchi cette somme importante. A Bercy, Tracfin, l'organisme en charge de la lutte contre le blanchiment d'argent, ne confirme pas l'existence de cette filière mais admet que "ce type de montage a émergé l'an dernier et il a prospéré. Les signalements touchant les tickets resto sont de plus en plus importants", provenant des banques, des administrateurs judiciaires, des notaires ou ses sociétés émettrices, indique 'Le Parisien'. Jusqu'à 2.000 clients par jour Le quotidien détaille le mécanisme de blanchiment. Une holding tenue par une famille qui se livre à des activités délictuelles veut recycler ses revenus : elle "s'associe à des restaurants qui rachètent, dans des circuits parallèles, sur Internet, auprès de particuliers ou d'autres restaurants, des tickets non utilisés". Ces chèques sont ensuite transmis à la Centrale de règlement des titres (CRT), qui doit les rembourser dans les 21 jours. Qui sont les bénéficiaires ? D'après 'Le Parisien', la piste d'un réseau mafieux chinois ne semble pas exclue. "Ce qui nous a alertés, c'est l'importance de l'activité de ces petits restaurants, dont le chiffre d'affaires revenait à recevoir 2.000 clients par jour", indique Tracfin, cité par le quotidien.