Les Champs-Elysées, 3ème avenue la plus chère au monde pour les commerçants

  • A
  • A
Les Champs-Elysées, 3ème avenue la plus chère au monde pour les commerçants
Partagez sur :

Le marché locatif commercial français a connu au cours de l'année écoulée une croissance à deux chiffres...

Si certains en doutaient encore, s'offrir un magasin sur les Champs-Elysées, n'est pas à la portée de tous... Il s'agit de la troisième artère commerçante la plus chère au monde, d'après l'étude annuelle réalisée par le cabinet Cushman & Wakefield. Le prix du mètre carré à l'année s'y établit à 13.255 euros, en hausse de 38,5% sur un an! Un prix élevé mais bien inférieur à celui de la Causeway Bay à Honkong, première de ce classement (24.983 euros) et de la cinquième avenue à New-York (20.702 euros). Un marché français en plein boom Le cabinet d'études fait remarquer que le marché français de la location commerciale est l'un des rares à avoir connu une croissance à deux chiffres au cours des 12 derniers mois ( +16,3% à fin juin). Le dynamisme du marché du luxe hexagonal explique cette forte progression des loyers. "Plus de 100 magasins - extensions, nouveautés, rénovations - ont ouvert depuis 2011. Le marché s'étend progressivement aux emplacements à proximité des rues luxueuses", précise l'étude. C'est le cas notamment du Boulevard Saint Germain qui a pris de la valeur avec l'arrivée de grands noms tels qu'Hermès, Oméga ou encore Louis Vuitton. Le prix annuel du mètre carré pour les commerçants a progressé de 9,1% à 4.418 euros. Cushman & Wakefield cite également l'exemple du Boulevard des Capucines, prisé pour son emplacement à proximité du quartier de l'Opéra. Vers une stabilisation La forte demande des marques de luxe couplée à un manque de disponibilité a alimenté cette croissance à deux chiffres du marché français. "Les nouveaux arrivants internationaux se concentrent sur des emplacements de choix", notent les auteurs de l'étude. Cependant, "les loyers commerciaux devraient se stabiliser ou croître à un rythme plus lent au cours de la prochaine année", estime le cabinet...