Les caisses de retraites complémentaires bientôt vides

  • A
  • A
Les caisses de retraites complémentaires bientôt vides
Partagez sur :

Les réserves de l'Agirc et L'Arrco seraient à sec dès 2017...

Les caisses de retraites complémentaires des salariés du privé pourraient être à sec dès... 2017. Les réserves de l'Agirc, qui concerne les cadres, et de l'Arrco, pour l'ensemble des salariés, sont désormais dans l'obligation de toucher à leurs réserves "pour verser la part complémentaire des pensions de 11 millions de retraités", écrivent 'Les Echos'. "Ces réserves étaient jusqu'à présent confortables : plus de six milliards d'euros pour l'Agirc, près de 42 milliards pour l'Arrco fin 2012", écrit le quotidien, qui a donc obtenu leurs projections pour les années à venir. Le chômage en cause En cause, la hausse du chômage, qui frôle désormais les 10%, et freine les rentrées de cotisation sociales. Ces chiffres sont publiés alors que démarrent ce vendredi des débats qui s'annoncent difficiles entre les partenaires sociaux qui gèrent les deux organismes. Et syndicats comme patronat s'accordent sur l'obligation de trouver des mesures rapidement pour éviter le pire. De simples pansements ? Plusieurs scénarii ont été mis sur la table, préconisant par exemple "hausse des cotisations, augmentation de la durée de cotisation, relèvement de l'âge légal de la retraite, gel temporaire des pensions", soulignent 'Les Echos'. Mais rien qui puisse sortir les caisses de cette impasse. "Si on gelait les retraites pendant un an, cela permettrait une économie de 1,4 milliard seulement à l'horizon de 2017". De quoi améliorer les réserves, mais pas d'éviter qu'elles se vident à terme...