Les cadres sont complexés par leur niveau d'anglais

  • A
  • A
Les cadres sont complexés par leur niveau d'anglais
Partagez sur :

Près de 50% d'entre eux estiment avoir un niveau d'anglais débutant (13%)...

Les cadres ne sont pas épargnés par le très mauvais niveau présenté par les Français en anglais... Selon une étude menée par Cadre emploi et l'organisme de formation 1to1 English, près de la moitié d'entre eux estiment avoir un niveau "débutant" en anglais, à l'heure où cette langue est jugée indispensable en entreprise. Manque de confiance Sur les 4.000 cadres interrogés pour cette étude 33% jugent leur niveau intermédiaire, tandis que 36% pensent disposer d'un anglais opérationnel, et 16% d'un anglais courant. "Preuve d'un manque de confiance, un cadre sur deux n'ose pas prendre la parole, une gêne un peu moins prononcée quand il s'agit de rédiger un courrier ou email (43%)", note Cadre emploi. Par ailleurs, 73% d'entre eux s'estiment incapables de soutenir une conversation en anglais, notamment au cours d'un entretien d'embauche. Financement Conscients à 56% que ce niveau peut constituer un frein dans leur carrière, les cadres semblent motivés par une formation pour améliorer leur niveau. Mais tour n'est pas si simple : "Seuls 23% des cadres sondés ont eu accès à une formation en langue alors que 72% pensent qu'une formation à l'anglais leur permettrait de trouver un emploi ou d'évoluer plus rapidement ; 40% seraient même prêts à financer eux-mêmes cette formation", indiquent les auteurs de cette étude.