Les Brics pourraient bien apporter leur soutien à la zone euro

  • A
  • A
Les Brics pourraient bien apporter leur soutien à la zone euro
Partagez sur :

Ils auraient entamé des discussions pour augmenter leurs avoirs en obligations libellées en euro...

La zone euro va-t-elle devoir recourir aux avoirs du club des "Brics"? Les ministres des Finances du Brésil, de la Russie, de l'Inde, de la Chine et de l'Afrique du Sud se réuniront le 22 septembre afin de prendre une décision sur la possibilité de venir en aide à la zone euro. Selon Reuters qui cite un responsable du gouvernement brésilien, les Brics ont déjà entamé des discussions préliminaires en vue d'une augmentation de leurs avoirs en obligations libellées en euro. Les Brics doivent se réunir en marge des réunions d'automne de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international à Washington. R. Gopalan, secrétaire d'Etat indien chargé des affaires économiques, est resté discret lorsqu'il lui a été demandé si l'Inde apporterait son soutien à un éventuel plan d'achat d'obligations européennes pour soutenir la zone euro. Le ministre indien des Finances, Pranab Mukherjee, avait semblé sceptique mardi sur la possibilité d'une action coordonnée au niveau international. Il avait déclaré que, contrairement à ce qui s'était passé immédiatement après la crise financière de 2008, une coordination au niveau mondial serait aujourd'hui compliquée car les différents pays n'en sont pas au même stade du cycle économique. La directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a en tout cas accueilli favorablement l'éventualité d'achats d'obligations européennes par les Brics, tout en ajoutant qu'il ne fallait pas qu'ils se limitent aux titres les moins risqués. Le Premier ministre chinois, Wen Jiabao, lors du Forum économique mondial organisé à Dalian, a de son côté déclaré ce mercredi que la Chine voulait investir davantage en Europe, mais que les Européens devaient éviter une extension de la crise de la dette.