Les banquiers et traders se pressent dans les églises

  • A
  • A
Les banquiers et traders se pressent dans les églises
Partagez sur :

En quête de réponses, ils se tourneraient vers la religion !

Les banquier et traders sont-ils en quête de spiritualité ? Une enquête du 'Parisien' affirme qu'ils se bousculeraient dans les églises et les monastères, décontenancés par les crises successives. Les prêtres compteraient donc parmi leurs ouailles de plus en plus de professionnels de la finance. La seule paroisse de la Défense, Notre-Dame-de-Pentecôte, aurait ainsi vu le nombre de ses fidèle bondir de 25% depuis 2008 et la faillite de Lehman Brothers, avec "essentiellement des professions financières", d'après le responsable des lieux. Même phénomène dans les monastères : 'Le Parisien' indique que des "célébrités de la finance" se pressent par exemple chez les moines bénédictins de La Pierre-qui-Vire, à tel point que frères refusent du monde... "Beaucoup de nos retraitants se sentent coupables des scandales financiers ou de leurs bonus élevés", témoigne l'un d'entre d'entre-eux. Plus de 800.000 personnes travaillent dans la finance en France, rappelle 'Le Parisien', et 5.000 emplois ont été supprimés entre 2008 et 2009. Des chiffres qui, couplés aux accusations sur les excès de la crise, auraient provoqué un choc dans les mentalités... A tel point que les futurs diplômés eux aussi ont droit à leur dose de spiritualité : à HEC, la demande pour le séminaire proposé aux élèves a progressé de 20 à 40% depuis la crise. La plupart des élèves qui y participent travaillent plus tard pour des ONG ou dans le secteur du non-profit...