Les augmentations des salaires chez les cadres seront moins nombreuses en 2012

  • A
  • A
Les augmentations des salaires chez les cadres seront moins nombreuses en 2012
Partagez sur :

Les entreprises sont beaucoup plus nombreuses qu'en 2011, à ne pas avoir encore décidé si elles allaient procéder à des augmentations de salaires chez leurs cadres.

Après une année 2011 propice aux augmentations de salaire chez les cadres - conséquence de l'amélioration de la conjoncture - l'évolution des rémunérations serait nettement moins favorable en 2012, d'après une étude de l'Apec. Un climat d'incertitude qui pèse sur les évolutions de salaire Conscients des difficultés économiques actuelles, seulement la moitié des cadres déclare avoir l'intention de demander une augmentation, soit une proportion identique à celle de 2010. De leur côté, les entreprises font preuve de prudence et d'incertitude en matière de rémunération : "plus du tiers des entreprises ne se prononcent pas, alors que la proportion d'indécis était de 18% en 2011 et de 17% en 2010", soulignent les auteurs de l'étude. Pour ceux qui pensent procéder à des augmentations de salaires, l'enveloppe distribuée serait de toute façon inférieure à celle de 2011. "Enfin, signe du climat d'incertitude, les entreprises qui proposent une part variable à leurs salariés cadres ne peuvent pas, pour la moitié d'entre elles, se prononcer sur le niveau de cette part variable par rapport à celui de 2011", ajoutent-ils. Incertitude d'autant plus marquée dans les PME et dans l'informatique Alors que dans les entreprises de plus de 1.000 salariés, 24% des dirigeants déclarent ne pas avoir encore pris de décision en matière d'augmentation (+14 points par à rapport à 2011), cette proportion grimpe à 38% dans les sociétés comptant moins de cinquante salariés. L'ensemble des secteurs est concerné par ce climat incertain, à commencer par celui des "activités informatiques" (37% d'indécis contre 11% en 2011). A l'inverse, l'industrie fait preuve de résistance, avec un repli limité : 56% des entreprises industrielles prévoient de verser des augmentations contre 61% en 2011.