Les associations de consommateurs pointent du doigt la TVA réhaussée à 7%

  • A
  • A
Les associations de consommateurs pointent du doigt la TVA réhaussée à 7%
Partagez sur :

Une hausse injuste car mal ciblée selon UFC Que Choisir et la CLCV...

Après les professionnels de la restauration, de l'hôtellerie, de l'artisanat ou encore de l'édition, c'est au tour des associations de consommateurs de remettre en cause la TVA rehaussée de 5,5% à 7% dans le cadre du nouveau plan d'économies du gouvernement. L'UFC Que Choisir parle de "taxe vache à lait" et "s'inquiète des conséquences de ce prélèvement supplémentaire sur le budget des ménages" qui "augmente les prélèvements sur les consommateurs de 2 milliards d'euros". L'association de consommateurs prône en revanche une augmentation ciblée de cette taxe. "La TVA fondée sur l'intérêt sanitaire ou écologique des produits permettrait, tout en épargnant les ménages les plus modestes ou les classes moyennes, de concilier les objectifs de redressement des comptes publics et de consommation responsable"; explique-t-elle. La CLCV estime pour sa part que la hausse de la TVA s'applique sur de nombreux services dont certains engendrent des "dépenses contraintes" comme les transports par exemple. "Les déséquilibres demeurent flagrants dans notre pays où les impôts sont majoritairement indirects (TVA et TIPP) et pèsent lourdement et injustement sur les consommateurs" ajoute-t-elle, appelant à "une réflexion pour une réforme plus large de la fiscalité dans un objectif d'équité".