Les Allemands seraient les Européens les moins riches, selon la BCE !

  • A
  • A
Les Allemands seraient les Européens les moins riches, selon la BCE !
Partagez sur :

Le patrimoine des Chypriotes, Italiens et Espagnols serait plus élevé !

Bousculant les idées reçues, un rapport de la BCE affirme que les Allemands sont les moins riches Européens ! A l'inverse, les Chypriotes, les Italiens et les Espagnols disposeraient d'un patrimoine médian net (après déduction des dettes) bien plus élevé. Ainsi, l'Allemagne arrive en queue de peloton de la zone Euro, avec un patrimoine net médian par ménage de 51.400 euros (la médiane départage les 50% les plus riches des 50% les plus pauvres). Les Chypriotes, qui arrivent en 2ème place du classement derrière les Luxembourgeois, ont un patrimoine médian 5 fois supérieur (267.000 euros) et les Italiens et Espagnols disposent de 3,5 fois plus que les Allemands. Les Français se placent en milieu de classement, avec un patrimoine médian de 116.000 euros. Une étude qui fait réfléchir... De telles conclusions ne manqueront pas de faire jaser, dans un contexte de crise européenne, et alors que les contribuables allemands ont été les plus forts contributeurs aux plans de soutien de plusieurs pays du sud de l'Europe. L'étude de la BCE devrait ainsi donner des arguments à ceux qui plaident pour une plus forte participation des citoyens des pays amenés à solliciter une aide européenne, après le précédent créé par Chypre. L'étude ne tient toutefois pas compte des plans de retraite, dont de nombreux Allemands sont dotés, une donnée qui aurait donc pu changer les conclusions du rapport. Par ailleurs, l'étude ne se base pas sur des statistiques nationales, mais sur des questionnaires remplis par 60.000 citoyens de la zone Euro. Enfin, les données remontent à 2010, voire à 2008 pour certains pays, dates auxquelles les prix immobiliers étaient encore élevés dans les pays du sud.  L'immobilier explique les divergences L'immobilier est d'ailleurs le principal facteur expliquant les importantes distorsions entre les pays européens. Les habitants des pays du sud de l'Europe consacrent ainsi davantage leur épargne à l'achat de leur résidence principale, alors que les ménages allemands, profitant de prix immobiliers sages et de loyers stables depuis des décennies, sont plus enclins à consommer ou à épargner pour leur retraite... Ainsi, 83% des Espagnols possèdent leur résidence principale, ainsi que 72% des Grecs et des Portugais et 69% des Italiens, contre seulement 44% des Allemands et 55% des Français ! PIB par habitant : l'Allemagne sur le podium Mais si l'on raisonne en termes de revenus, les Allemands remontent sur le podium avec un PIB moyen par habitant de 29.000 euros, selon Eurostat, soit 119% de la moyenne européenne, alors que la Grèce, l'Espagne et l'Italie affichent des ratios de PIB/habitant plus faibles (respectivement de 87%, 99% et 101% par rapport à la moyenne). De quoi faire penser que la bulle immobilière a artificiellement enrichi de nombreux Européens du Sud pendant les années 2000, avant de les appauvrir à nouveau depuis l'éclatement de la crise financière de 2008.