Les actionnaires de Safran votent contre la retraite chapeau de leur PDG

  • A
  • A
Les actionnaires de Safran votent contre la retraite chapeau de leur PDG
Partagez sur :

En pleine polémique sur le cas d'Air France...

Alors que le gouvernement veut rapidement limiter le salaire des patrons d'entreprises publiques sur une échelle de 1 à 20, et en pleine polémique sur la prime de l'ex patron d'Air France, les actionnaires de Safran ont rejeté ce jeudi deux résolutions accordant une indemnité de départ et une retraite chapeau à Jean-Paul Herteman, PDG de l'équipementier d'aéronautique et de défense. Les résolutions repoussées par les actionnaires de Safran prévoyaient d'octroyer à Jean-Paul Herteman une indemnité équivalant à deux années de rémunération fixe et variable en cas de cessation anticipée de son mandat, ainsi que d'une retraite supplémentaire. En 2011, il a touché 1,43 million d'euros en 2011, dont une part fixe de 730.000 euros. L'Etat, qui détient 30% du groupe, a voté contre ces résolutions. "Le gouvernement donne ainsi, à nouveau, un signal fort de sa volonté de changement sur la question des rémunérations", s'est félicité le ministre de l'Economie, dans un communiqué. Interrogé ce matin sur l'indemnité de 400.000 euros versée à Pierre Henri Gourgeon, ex-PDG d'Air France, Pierre Moscovici avait estimé que moralement, il devrait rendre de lui même cette prime. L'Assemblée générale du groupe s'exprime aussi cet après-midi sur la question. Le mandataire de l'Etat votera contre.