Légère accélération surprise du PIB français au troisième trimestre

  • A
  • A
Légère accélération surprise du PIB français au troisième trimestre
Partagez sur :

La croissance du deuxième trimestre a cependant été revu en baisse...

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici avait dit s'attendre à une croissance légèrement positive au troisième trimestre : les chiffres de l'Insee publiés ce matin le confirment... Le PIB français s'est mieux tenu que prévu sur la période, affichant une progression de 0,2%, alors que les économistes anticipaient une stagnation. Révision en baisse pour le deuxième trimestre L'Institut national de la statistique a cependant revu sa première estimation pour le deuxième trimestre. Alors qu'il avait annoncé une stagnation du PIB sur la période, il fait état ce jeudi d'un recul de 0,1%. L'acquis de croissance pour 2012 est ainsi de +0,2%. Reprise de la consommation des ménages & des exportations Au troisième trimestre, l'économie française a été dopée par la consommation des ménages. Elle a progressé de 0,3% après avoir reculé de 0,2% au cours de la période précédente. Par ailleurs, "le solde du commerce extérieur contribue positivement à la croissance : +0,3 point après -0,4 point au deuxième trimestre", ajoute l'institut. Enfin, la production de biens & services est repartie de l'avant (+0,4%), après avoir stagné pendant cinq mois. En revanche, les investissements se replient de 0,2% après avoir affiché une hausse de 0,5% au cours du deuxième trimestre. Vers une croissance faible pour 2012 et 2013 Début octobre, l'INSEE avait revu en baisse sa prévision de croissance pour 2012 , à +0,2%, visant une croissance nulle au troisième et quatrième trimestres. La reprise n'est cependant pas pour demain. Si le gouvernement table toujours sur un PIB à +0,8% pour 2013, le FMI et la Commission européenne estiment qu'elle ne dépassera pas les +0,4%.