Le volailler Doux va probablement se déclarer en cessation de paiement

  • A
  • A
Le volailler Doux va probablement se déclarer en cessation de paiement
Partagez sur :

Le Tribunal de commerce de Quimper devrait annoncer son placement en redressement judiciaire cet après-midi...

Le groupe Doux, premier producteur de volailles en Europe devrait se déclarer officiellement en cessation de paiement dans les prochaines heures, ont indiqué des sources proches du dossier à l'agence de presse Reuters. Depuis plusieurs mois, le groupe doit assumer 340 millions d'euros de créances bancaires sans parvenir à trouver un accord avec ses partenaires. Il va donc demander au Tribunal de commerce de Quimper un placement en redressement judiciaire, dont le délibéré doit être rendu ce vendredi après-midi. Le groupe Doux, détenu à 80% par la famille de son fondateur Charles Doux, emploie 3.400 salariés en France, principalement dans l'Ouest, et travaille avec environ 800 éleveurs. Certains d'entre-eux, victimes d'impayés ont d'ores et déjà cessé de livrer leurs poulets aux sites d'abattage du groupe.