Le volailler Doux récupère 5 millions d'euros supplémentaires

  • A
  • A
Le volailler Doux récupère 5 millions d'euros supplémentaires
Partagez sur :

Il s'agit d'une créance de la grande distribution obtenue de la société d'affacturage Natixis Factor.

Après avoir renflouer sa trésorerie de 19 millions d'euros la semaine dernière en cédant l'une de ses usines d'aliments, le volailler Doux en redressement judiciaire a récupéré cinq millions d'euros supplémentaires. Il s'agit en outre d'une créance de la grande distribution obtenue de la société d'affacturage Natixis Factor, a indiqué la direction à l'agence de presse Reuters. La Région Bretagne a par ailleurs voté jeudi une aide d'urgence de quatre millions d'euros pour les fournisseurs du volailler, en particulier les éleveurs, qui n'ont pas été payés depuis plusieurs mois. Les administrateurs judiciaires ont lancé la semaine dernière un appel d'offres. Parmi les potentiels repreneurs, qui ont jusqu'au 5 juillet pour déposer leurs dossiers, les coopératives Terrena, Triskalia et Coop de France mais aussi les sociétés LDC, Glon-Sanders ou encore le groupe Duc se sont montrés intéressés. Au total, une vingtaines d'acteurs ont manifesté de l'intérêt pour une reprise partielle ou globale du groupe, dit-on de source proche du dossier. Les administrateurs judiciaires étudieront ces dossiers en juillet et pourraient prendre une décision à la fin de ce mois.