Le Tribunal d'appel britannique autorise les navires "MyFerryLink" à desservir Douvres

  • A
  • A
Le Tribunal d'appel britannique autorise les navires "MyFerryLink" à desservir Douvres
Partagez sur :

Il a cassé une précédente décision. Eurotunnel, propriétaire des navires s'est félicité de cette décision.

Le Tribunal d'appel britannique a statué mercredi en faveur du groupe Eurotunnel, d'après les informations de l'agence de presse Reuters. Elle a en effet cassé la décision de la Commission de la concurrence qui interdisait aux navires "MyFerryLink" de desservir Douvres. Dans un communiqué, le groupe s'est félicité de cette décision. "Elle permet à Groupe Eurotunnel de continuer à améliorer son offre de services auprès des clients et de poursuivre l'exploitation du service transmanche de MyFerryLink", écrit-il. Argument anti-concurrentiel Pour mémoire, la Commission de la concurrence avait interdit à Eurotunnel d'opérer la liaison ferroviaire du tunnel sous la Manche avec ses ferries en provenance et à destination de Douvres pour une durée d'au moins deux ans. Elle avait évoqué des problèmes de concurrence, le groupe dominant la traversée avec plus de 50% de parts de marché, suite au rachat de trois navires SeaFrance. Les autres acteurs présents sont le danois DFDS Seaways et le britannique P&O Ferries. Reuters rappelle que la traversée Douvres-Calais, est l'une des voies maritimes internationales les plus fréquentées dans le monde.