Le tribunal a rejeté les offres partielles de reprise de Virgin

  • A
  • A
Le tribunal a rejeté les offres partielles de reprise de Virgin
Partagez sur :

Elles n'étaient pas satisfaisante "d'un point de vue financier"...

Le tribunal de commerce de Paris a finalement rejeté lundi les offres partielles de reprise de Virgin, a indiqué l'agence de presse Reuters, citant des sources syndicales. Il s'agissait des dossiers déposés par le groupe de prêt-à-porter Vivarte (La Halle aux Chaussures) et du spécialiste des loisirs créatifs Cultura. La liquidation judiciaire du groupe sera examinée lundi prochain. Pas d'offre satisfaisante "Aucune des offres examinées n'étaient satisfaisantes du point de vue financier comme du point de vue du personnel", a déclaré le délégué du syndicat Sud,  Sylvain Alias à Reuters. "Maintenant nous allons essayer de faire pression sur Lagardère et sur l'administrateur judiciaire pour abonder le plan de sauvegarde de l'emploi", a-t-il ajouté. Vers un plan de sauvegarde de l'emploi Victime de l'effondrement du marché des CD et des DVD, Virgin Megastore, qui possède 26 magasins en France et emploie 960 salariés en France, a été placé en redressement judiciaire en janvier avec une période d'observation de quatre mois. Butler Capital Partners, actionnaire principal de Virgin, s'est engagé fin mai à verser deux millions d'euros au titre du plan de sauvegarde de l'emploi, contre un million initialement. Par ailleurs, Lagardère, actionnaire à près de 20% de Virgin, a proposé de reclasser 80 salariés.