Le site Goodyear d'Amiens Nord sous la menace d'une fermeture

  • A
  • A
Le site Goodyear d'Amiens Nord sous la menace d'une fermeture
Partagez sur :

Un comité central d'entreprise crucial se tient ce jeudi...

Comité central d'entreprise crucial ce jeudi pour le site Goodyear d'Amiens... Hier le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a estimé à l'Assemblée qu'il était "possible d'éviter le pire" pour le site du fabricant de pneus, qui emploie 1.250 personnes. Le journal 'Le Monde' révélait en effet la semaine dernière que l'usine d'Amiens Nord risque la fermeture. La fabrication de pneus pour voitures de tourisme serait visée, mais également la production des pneus pour engins agricoles (le 'farm'). Pourtant jusqu'à présent, la direction avait assuré les salariés de la partie agricole de leur maintien "tant qu'il n'y aurait pas de repreneur". "Depuis six ans, tous les plans sociaux ont été mis en échec en justice par la CGT", écrit ce matin 'Le Courrier Picard'. Le journal détaille les différents scénarios possibles désormais : d'abord une fermeture, avec à la clef "817 emplois détruits côté tourisme et 534 côté agraire", faute d'accord avec l'Américain Titan, qui a repris l'essentiel des activités de pneus agricoles de Goodyear dans le monde. "Situation financière difficile" Une autre solution serait donc de fermer le tourisme et de vendre l'agraire, "ce que souhaite la direction de Goodyear depuis des années acceptant la condition (...) fixée par Titan", rappelle 'Le Courrier Picard". Dans un document diffusé mi-janvier à la presse, Goodyear Dunlop Tires France évoque une "situation financière difficile depuis de nombreuses années", en particulier pour le site d'Amiens-Nord, confronté à une "perte de compétitivité structurelle", écrit 'Le Monde'. Arnaud Montebourg, qui a reçu en début de semaine les dirigeants de Goodyear, a expliqué mercredi à l'Assemblée espérer que le groupe "remette son poids dans la balance pour qu'il permette au site d'Amiens Nord d'échapper à l'application d'un plan social."