Le secteur automobile évolue en ordre dispersé à la Bourse de Paris

  • A
  • A
Le secteur automobile évolue en ordre dispersé à la Bourse de Paris
Partagez sur :

Après la publication des chiffres du CCFA pour le mois de septembre...

Les valeurs automobiles évoluent en ordre dispersé ce midi, après la publication des chiffres du comité des constructeurs français pour les ventes du mois de septembre. Peugeot recule de 1,1% à 12,01 euros alors que Renault avance de 1,4% à 59,77 euros. PSA à la peine, Renault gagne des parts de marché Il faut dire que sur la période, la marque au losange a enregistré une hausse de ses immatriculations de 13,5%, partagée par les marques Renault (+13,4%) et Dacia (+14,7%). En revanche, pour la marque au lion, la performance reste décevante avec une baisse des ventes de 6,3% qui touche autant les marques Peugeot que Citro�"n. Renault a profité de la demande pour la nouvelle Clio 4 et sa déclinaison 4X4 Captur. De son côté, PSA n'a pas encore bénéficié des retombées de la Citro�"n C4 Picasso ou la Peugeot 308, leurs sorties étant trop récentes. Les neuf premiers mois de l'année 2013 font ainsi apparaître un bilan commercial très difficile pour PSA avec un recul de 10,7% tandis que Renault limite la casse à -5,7% (dont +6,4% pour Dacia), le groupe de Carlos Ghosn parvenant donc à regagner des parts de marché en France. Le marché français toujours en repli Plus largement, le nombre d'immatriculations de véhicules légers augmenté de 3,4% par rapport à septembre 2012, mais à nombre de jours ouvrables comparables, elles sont en repli de 1,5%. Avec un peu moins de 1,58 million de véhicules légers neufs immatriculés à fin septembre, le marché automobile français affiche encore un recul de 8,3% et de 7,8% à nombre de jours ouvrables comparables par rapport aux neuf premiers mois de l'année 2012. Le segment des voitures particulières recule un peu plus fortement (-8,5%) que celui des utilitaires légers (-7,1%).