Le salaire mensuel de base a progressé en 2012, pour toutes les branches d'activité

  • A
  • A
Le salaire mensuel de base a progressé en 2012, pour toutes les branches d'activité
Partagez sur :

La hausse est toutefois moins marquée qu'en 2011

La hausse du salaire mensuel de base a été moins forte en 2012 qu'en 2011, souligne la Dares, service rattaché au ministère du Travail dans une note publiée ce lundi. Il a affiché une progression de +2,1% en glissement annuel, après +2,3%, pour les salariés d'entreprises embauchant dix personnes ou plus. Ce rythme est toutefois supérieur à l'inflation (+1,2%), précise-t-elle. D'une année sur l'autre, il autorise donc un gain en pouvoir d'achat de +0,9% après avoir reculé de 0,1% en 2011. A noter toutefois que le SMB correspond au salaire brut avant déduction des cotisations sociales et avant versement des prestations sociales... Evolution contrastée selon les activités  L'enquête montre que selon une classification par branche, le SMB a davantage progressé dans les activités très industrielles. Dans la "métallurgie et sidérurgie", " chimie et pharmacie", "plastiques, caoutchouc et combustibles", ainsi que l'"agroalimentaire", soit autour de 25% des salariés, la hausse est comprise entre 2,3% et 2,4%. En revanche, dans les activité tertiaires, le SMB a évolué de façon moins marquée. L'hôtellerie et la restauration sauve les meubles, en raison notamment d'une forte proportion de salariés au SMIC (+2,3%). En revanche, les activités "transports (hors statuts)" (+1,7%), "le bâtiment et travaux publics",  "bureaux d'études" et "culture et communication" (+1,9%) enregistrent les plus faibles hausses de salaires mensuels de base. Moins d'écarts entre les catégories socio-professionnelles Dernier constat de l'étude : en 2012, "les évolutions par catégorie socioprofessionnelle sont moins différenciées qu'au cours des années précédentes". Ainsi, le SMB augmente de 2,2% pour les ouvriers, de 2,1% pour les employés, de 2% pour les professions intermédiaires et de 1,9% pour les cadres. Là encore, de fortes variations sont cependant observées en fonction des branches d'activité.