Le revenu annuel des agriculteurs fond comme neige au soleil

  • A
  • A
Le revenu annuel des agriculteurs fond comme neige au soleil
Partagez sur :

En l'espace d'un an, il est passé de 35.900 euros à 27.900 euros.

La crise a particulièrement frappé les agriculteurs. En 2013, leur revenu annuel s'est effondré de 22,3% pour s'établir en moyenne à 27.900 euros par actif, contre 35.900 euros en 2012, d'après les comptes provisoires de la CCAN. En décembre, les professionnels anticipaient un repli de 18,6%. Les comptes définitifs seront publiés le 10 juillet prochain, certaines estimations devant être approfondies. �?volutions contrastées La commission des comptes de l'agriculture nationale a fait part "d'évolutions très contrastées selon les catégories d'exploitation et les régions". Dans une note d'analyse publiée sur leur site internet, les chambres d'Agriculture indiquent en effet que "les producteurs de céréales, les éleveurs de porcins et de volaille ont connu des baisses sévères de revenu". Dans l'élevage, si l'ensemble des activités est touché, les filières bovin-viande et ovin sont en première ligne. A l'inverse, les revenus sont en hausse dans la viticulture et l'arboriculture, "mais il faut souligner que ce sont des productions où les marchés sont instables". En 2009, le revenu des arboriculteurs ne dépassait pas les 10.000 euros annuels. Plusieurs éléments pèsent L'an dernier, les agriculteurs ont particulièrement souffert de la baisse des cours de nombreuses denrées agricoles ainsi que de la hausse des prix de l'alimentation animale, ainsi que du prix élevé des engrais. Après la flambée des prix de 2012, les agriculteurs ont d�" faire face à un retour de bâton sur les cours des céréales, des oléagineux, des protéagineux, des pommes de terre et des oeufs.