Le repli du marché automobile français s'amplifie !

  • A
  • A
Le repli du marché automobile français s'amplifie !
Partagez sur :

Sur un an, les ventes ont reculé de 19,6%.

Le rythme de contraction du marché automobile français s'est encore amplifié en novembre. Les derniers chiffres du Comité des constructeurs français montrent une chute de 19,6% des immatriculations de véhicules légers (voitures particulières et utilitaires légers) par rapport à novembre 2011 - contre -7,8% en octobre - et même de 23,4% à nombre de jours ouvrables comparables. Sur le marché parisien, Peugeot limite la casse grappillant 0,3% à 4,73 euros, alors que Renault recule de 1,8% à 37,77 euros. Un marché en repli de 13% depuis janvier Depuis le début de l'année, le marché automobile français, avec environ 2,09 millions de véhicules légers immatriculés dont 1,74 million de voitures particulières, est désormais en baisse de 13,1%. Le marché des utilitaires légers résiste un peu mieux à -9,4%. Les ventes de Renault plongent ! Les constructeurs français ont souffert, PSA ne rééditant pas ses deux précédents mois d'amélioration avec -22,4% et Renault s'enfonçant encore plus bas à -34% dont -42,6% pour Dacia. Le recul de Renault et Dacia semble encore amplifié par le renouvellement en cours de leurs modèles phares, Clio, Logan et Sandero. Le partenaire Nissan, qui affichait jusqu'ici de bons scores, a cette fois souffert avec -29%. Depuis le début de l'année, les immatriculations en France de PSA accusent une chute de 16,7% quand celles de Renault plongent de 19,1%. Chez les constructeurs étrangers, le premium allemand reste toujours aussi performant avec une belle performance de Mercedes en novembre (+13%), de BMW (+4,3%) ou d'Audi (+1,2%). Hyundai (+21%) et Toyota (+5,4%) continuent aussi à surperformer.