Le régulateur va se pencher de plus près sur le rachat de SFR par Numericable

  • A
  • A
Le régulateur va se pencher de plus près sur le rachat de SFR par Numericable
Partagez sur :

L'Autorité de la concurrence "a décidé d'ouvrir une phase d'examen approfondi".

L'Autorité de la concurrence va se pencher de plus près sur le rachat de SFR par Numericable, la filiale du groupe Altice. Le régulateur annonce mercredi qu'il "a décidé d'ouvrir une phase d'examen approfondi". "Dans le cadre de son examen du dossier, et à la suite d'une première consultation des acteurs du marché, l'Autorité considère que l'opération soulève des doutes sérieux d'entraves à la concurrence et nécessite l'ouverture d'une phase d'examen approfondi", peut-on lire dans un communiqué. L'ouverture de cette deuxième phase de la procédure était attendue compte tenu des enjeux importants de l'opération qui doit donner naissance à un nouveau numéro deux des télécoms derrière l'opérateur historique "Orange" à travers le mariage de la filiale de Vivendi et du spécialiste français du câble. Verdict dans 65 jours Au cours de cette nouvelle phase, "l'Autorité effectuera une consultation élargie des acteurs du marché. Elle fondera également son examen sur les avis de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) et du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). L'Autorité procédera également, si cela s'avère nécessaire, à la consultation des acteurs du marché sur les remèdes qu'il conviendrait d'apporter à d'éventuelles atteintes à la concurrence", poursuit le régulateur. Cet examen s'effectue en principe dans un délai de 65 jours ouvrés à compter de l'ouverture de la phase 2, ce délai pouvant être allongé si nécessaire, par exemple pour mener à bien la finalisation d'engagements ou pour tenir compte de la survenance d'un fait nouveau.