Le rachat de Nocibé validé sous condition par l'Autorité de la concurrence

  • A
  • A
Le rachat de Nocibé validé sous condition par l'Autorité de la concurrence
Partagez sur :

L'Autorité de la concurrence a validé le rachat de Nocibé par Advent (Douglas), mais la nouvelle entité devra se séparer de 38 de ses points de vente. Le cas échéant, le rapprochement des deux groupes créerait un déséquilibre concurrentiel trop fort.

L'Autorité de la concurrence a autorisé le rachat de Nocibé par Advent, mais sous conditions. En effet, la nouvelle entité devra se séparer de 38 de ses points de vente afin d'éviter tout risque de position dominante sur le marché de la parfumerie. Actuellement, Douglas, détenu par le fonds Advent et la famille fondatrice Kreke, exploite 179 points de vente en France, Nocibé en détient 466. Or, au terme de son analyse, l'Autorité a identifié 32 zones de chalandise dans lesquelles les points de vente des parties cumulent de trop fortes parts de marché. Un déséquilibre concurrentiel En cas de rapprochement, les autres magasins ne pourraient pas exercer une pression concurrentielle suffisante pour"contraindre le comportement de la nouvelle entité, notamment en termes de prix", assure l'Autorité de la concurrence. En se séparant de 38 de ses points de vente,  elle maintiendra néanmoins une situation concurrentielle équilibrée en "limitant la position de Douglas à un niveau inférieur à 50 % de parts de marché", souligne-t-elle. Un nouveau leader de la parfumerie Douglas et Nocibé sont respectivement quatrième et troisième acteurs sur le marché français, derrière Marionnaud et Sephora. Leur rapprochement va permettre de créer le leader de la parfumerie française en termes de nombre de magasins. Le chiffre d'affaires, lui, serait le deuxième plus important. Le montant de la transaction serait compris entre 500 et 550 millions d'euros, soit à peine plus que l'investissement initial de Charterhouse en 2006 (490 millions d'euros). Nocibé a réalisé 680 millions d'euros de chiffre d'affaires l'année dernière.