Le procès Apple-Samsung démarre avec le choix des jurés

  • A
  • A
Le procès Apple-Samsung démarre avec le choix des jurés
Partagez sur :

Les deux géants ont fait salle comble pour leur première journée face à la justice...

Les géants Samsung et Apple ont attiré les foules lundi au premier jour du procès qui les oppose dans leur guerre des brevets, face au tribunal de San José en Californie. Il ne s'agissait pourtant, lors de cette première journée, que du choix des 10 jurés qui devront trancher dans ce conflit jugé de taille en matière de propriété intellectuelle. Qui seront les jurés ? Plusieurs dizaines de personnes ont été écoutées par les juges, répondant à des questions sur leurs éventuels liens avec l'une ou l'autre des entreprises. Leur attachement géographique n'est pas anodin pour certains observateurs : le fait que les jurés seront de la Silicon Valley, dont Apple est une icône et un employeur important, sera un élément dont Samsung devra tenir compte, a estimé James Dobson, consultant chez Empirical Creative. "Si j'étais Samsung, je me soucierais de savoir ce que les jurés potentiels pensent d'Apple", a-t-il confié à Reuters. C'est le géant américain qui avait lancé les hostilités il y a un an, en portant plainte contre le groupe coréen, l'accusant d'avoir copié son iPhone et son iPad pour développer ses téléphones et ses tablettes. Samsung n'avait pas tardé à contre-attaquer, et depuis des dossier judiciaires ont été ouverts dans une dizaine de pays... Un enjeu énorme pour Samsung Apple devrait réclamer au moins 2,3 milliards de dollars (1,9 milliard d'euros) de dommages et intérêts dans ce procès. Mais ce montant peut être multiplié par trois par la justice, si elle conclut que Samsung a délibérément violé les brevets déposés par le groupe à la pomme. De son côté, Samsung affirme qu'Apple tente de brider ses concurrents pour conforter ses profits "exorbitants". L'enjeu est énorme pour Samsung : le groupe coréen pourrait se voir interdire de commercialiser sa gamme de "smartphones" Galaxy et ses tablettes informatiques aux Etats-Unis. Les deux géants représentent à eux deux plus de la moitié des ventes mondiales de smartphones, et c'est désormais Samsung qui détient la place de leader.