Le président de La Poste quitte son poste avant la fin de son mandat

  • A
  • A
Le président de La Poste quitte son poste avant la fin de son mandat
Partagez sur :

Jean Paul Bailly a évoqué des raisons familiales et personnelles. Il a également dit souhaiter une transition rapide avec son successeur...

Le PDG du groupe La Poste, Jean Paul Bailly, a annoncé jeudi qu'il quitterait ses fonctions avant le terme de son mandat fixé à novembre 2014. Il restera toutefois en activité jusqu'à la désignation de son successeur. Volonté d'une "transition rapide" Pour expliquer son départ, Jean Paul Bailly, à la tête du groupe depuis 2002 évoque dans un communiqué "des raisons personnelles et familiales". Son choix est aussi dicté "par le souci de voir mis en oeuvre une transition rapide et exemplaire (...) évitant les périodes de flottement et d'incertitude de plusieurs mois qui précèdent inéluctablement toute fin de mandat". "Bon vent" La fédération Sud PTT n'a pas tardé à régir suite à cette annonce... Elle "demandait depuis longtemps sa démission au vu de son bilan désastreux sur l'emploi (-80.000), les conditions de travail avec toutes les conséquences dramatiques en matière de souffrance au travail", a réagi le syndicat dans un communiqué, souhaitant "bon vent" au PDG. Climat tendu L'an dernier, le groupe a été confronté à une vague de suicides, conséquence de la réorganisation du groupe selon les syndicats. Suite à cet épisode, une commission "du grand dialogue social" avait été créée. En septembre 2012, elle a recommandé le recrutement de 5.000 personnes supplémentaires d'ici 2014 (15.000 embauches en tout) afin de desserrer les contraintes pesant sur les effectifs. Insuffisant aux yeux des syndicats, compte tenu des 12.000 départs naturels enregistrés chaque année. La tâche s'annonce donc difficile pour son successeur : "Nous serons évidemment attentifs à la nomination du prochain président de La Poste. Ce dernier devra donner une toute autre orientation stratégique à l'entreprise s'il veut convaincre une majorité de postiers", prévient le syndicat Sud PTT...