Le pouvoir d'achat des salariés du privé a reculé en 2011

  • A
  • A
Le pouvoir d'achat des salariés du privé a reculé en 2011
Partagez sur :

L'augmentation des salaires insuffisante, explique la Direction du travail 5dares)

Le salaire mensuel de base (SMB) de l'ensemble des salariés des entreprises françaises de 10 salariés ou plus du secteur concurrentiel a augmenté de 2,3 % en glissement annuel en 2011. La Dares, qui publie ce chiffre ce vendredi, note une accélération par rapport à 2010 (+1,8%), et à 2009 (+1,9%). Pourtant, cette augmentation a été insuffisante pour générer des gains de pouvoir d'achat, explique la Direction du travail. Ainsi, elle rappelle qu'entre décembre 2010 et décembre 2011, l'indice des prix hors tabac de l'ensemble des ménages a augmenté de 2,4%, après +1,7% en 2010 et +0,8% en 2009. "Le pouvoir d'achat du SMB a ainsi reculé en 2011 (-0,1% en 2011) après avoir ralenti en 2010 (+0,1% en 2010 et +1,0% en 2009). Ainsi, 52% des salariés sont concernés par cette baisse du pouvoir d'achat, au sein de 10 des 20 branches professionnelles répertoriées par la Dares. Les progressions de salaires sont inférieures à l'inflation dans les branches regroupées de la "culture et communication", avec une hausse de 1,9% du SMB, devant les "bureaux d'études, prestataires de services aux entreprises" (+2%), des "transports (hors statuts)" (+2,1%), des "banques, établissements financiers et assurances"(+2,1%), et enfin du "nettoyage, manutention, récupération, sécurité" (+2,1%). A l'inverse, la hausse moyenne du SMB dépasse l'inflation en 2011 dans six branches regroupées (employant 33 % des salariés), avec les évolutions les plus marquées pour les branches "plastiques, caoutchouc et combustibles" (+2,8%), et "habillement, cuir, textile", "métallurgie, sidérurgie" et "commerce principalement alimentaire" (+2,7 %). Autre regroupement qui voit son pouvoir d'achat progresser : celui des "professions juridiques et comptables". Le SMB y a progressé de 2% en 2010 et 2,5% en 2011, soit plus que l'inflation chacune des deux années. "Les branches 'agroalimentaire' et 'hôtellerie, restauration et tourisme', représentant 11% de l'ensemble des salariés, affichent également, bien que dans une moindre mesure, une évolution du SMB dynamique", note la Dares. Le pouvoir d'achat du SMB y est resté relativement stable, en moyenne, en 2010 puis augmente très faiblement en 2011 (+0,1 %)