Le PIB de la France devrait reculer de 0,6% au 1er trimestre, selon l'OCDE

  • A
  • A
Le PIB de la France devrait reculer de 0,6% au 1er trimestre, selon l'OCDE
Partagez sur :

Tandis que l'Allemagne devrait voir sa croissance croître de 2,3% au premier trimestre

Les économies du G7 devraient afficher une croissance de 2,4% en rythme annualisé au cours du premier trimestre 2013, et de 1,8% au second, selon les prévisions rendues publiques ce matin par l'économiste en chef de l'OCDE, Pier Carlo Padoan. Les marchés se relèvent plus vite que l'économie réelle, selon le spécialiste, car la confiance des chefs d'entreprises et des consommateurs reste minée. Cela crée d'ailleurs un risque de voir le prix de certains actifs grimper au-delà de ce que les fondamentaux économiques entraîneraient. Le rythme annualisé s'obtient en extrapolant la performance trimestrielle sur un an. Manque de confiance Les trois plus grosses économies de la zone euro devraient connaître des parcours différents. Ainsi l'Allemagne devrait croître de 2,3% au premier trimestre et de 2,6% au second, tandis que la France afficherait respectivement -0,6% et +0,5%. En Italie, l'OCDE table sur un recul de -1,6% du PIB réel durant les trois premiers mois et encore de -1% au second trimestre. La faiblesse de la croissance et le manque de confiance compliqueront sans doute les efforts visant à réduire les taux de chômage actuellement élevés dans une bonne partie de l'Europe, selon l'économiste, qui attend de meilleures performances des Etats-Unis (+3,5% au premier trimestre, +2% au second), du Canada (+1,1% au premier trimestre et de +1,9% durant le second) et du Japon (3,2% au premier trimestre et 2,2 % au second). Enfin, l'OCDE table au Royaume-Uni sur une progression de 0,5% au premier trimestre et de 1,4% au second.